mardi 15 juillet 2014

Comment Pinterest m'a aidé à bien faire les soldes

J'ai ouvert un compte Pinterest il y a quelques mois.

En cette période de marketing intensif et d'urgence d'achats, je voulais partager comment cet outil a eu un impact positif sur ma consommation.

(Petite anecdote de soldes qui résume comment je les ai abordées. 
J'essaie quelques tshirts chez Petit Bateau. Pas tout à fait convaincue, c'est la 1ère boutique que je tente pendant ces soldes, je repose les vêtements après essayage. La vendeuse me demande si je les prends, je lui réponds que je vais réfléchir. Elle me dit alors avec des yeux effarés qu'il faut se dépêcher, car il y a peu de tailles disponibles. "Et?" Le monde ne va pas s'arrêter de tourner si je rate cette aubaine... Depuis quand l'avoir est passé avant l'être?)

Pour arriver à cette sérénité dans la tourmente soldes, il m'a fallu m'être en place une stratégie de ninja de l'achat,et Pinterest m'a bien aidé. Comment?

Etape 1 : collecter des images. 
Des images que je trouve belles, qui me charment la rétine, qui me font rêver...





Etape 2 : trier
Ce qui implique en supprimer un bon paquet pour ne garder que la crème de la crème. Cette étape est très importante, sans quoi on se retrouve avec un tableau rempli d'à peu près : à peu près intéressant, à peu près joli, à peu près plaisant... (ce qui complique considérablement la tâche pour l'étape suivante).

Etape 3 : analyser
Trouver les fils conducteurs entre ces images en apparence disparate.
Quelques pistes à  observer : 
- le style général
- les couleurs dominantes (et comment elles sont associées entre elles : camaieu, monochrome, contrastes de couleurs pures ou chaudes/froides... un article ici et pour en apprendre plus)
-  les matières, 
- les proportions
- les accessoires présents... 
Bref, noter tout ce qui revient fréquemment.
Mon pinterest printemps/été se résume comme ça : couleurs sobres (blanc, nude, dégradé de bleu, kaki, noir), matière légères et superpositions, accessoires bohème (capeline, bijoux orientaux), jupe très longue ou très courte, drapé de tissu, ampleur, broderies, camaïeu de couleur

Etape 4 : dresser une liste à partir sa penderie ET de ces constats pinterest
Cette étape implique d'avoir fait un premier gros tri dans sa penderie (c'est à dire : avoir enlevé tout ce qui est abîmé et non réparable, trop grand/petit, ou ce que l'on ne prend pas de plaisir à porter).
Un rapide coup d’œil devrait vous révéler la triste vérité ; ce dont vous avez besoin ou pas... Un exemple? inutile d'acheter des tshirts si vous en avez déjà 10 qui vous conviennent... Par contre si n'avez qu'une robe (et que vous voudriez en porter plus!), voilà un objectif soldes intéressant.
Ces manques identifiés sont à mettre en relation avec votre pinterest. 
Reprenons cette histoire de robe : selon les images que vous avez sélectionné, vous allez pouvoir trouver certains critères à remplir : une gamme de couleur à privilégier, un style, une matière, une coupe ou une longueur particulière... Continuer au fur et à mesure pour ce qui est absent de votre penderie, en vous demandant quels items vous souhaitez ajouter et quelques critères ils devraient remplir.
Autre exemple : dans mon cas, je manque d'accessoires et de tops. Et j'aimerais tester la jupe longue. Objectif solde : tops plutôt sans manches (je n'ai aucun débardeur), couleur sobre, dentelle ou broderie/paillettes, jupe longue, capeline, bijoux.
Normalement, vous avez en main un véritable passeport pour ne pas acheter n'importe quoi en boutique (sous prétexte d'un rabais ou du conseil d'une vendeuse!)

Etape 5 : ne pas chercher la perfection
Le problème d'une wish list très détaillée? On frise le graal inaccessible, source de frustration. Autrement dit, on risque d'avoir des critères tellement nombreux et élevés qu'aucun article en boutique ne les satisfera. Pratique pour ne pas acheter n'importe quoi... mais si l'on a plus de tshirt pour aller bosser, ça risque d'être compliqué dans la vie de tout les jours (et à quoi sert un objet s'il ne nous simplifie pas la vie / répond à un besoin?). C'est peut être le moment le plus compliqué : une fois en boutique, évaluer un vêtement selon nos propres critères et prioriser les plus importants.
Un exemple : je recherchais donc un top sans manche pendant les soldes. Si possible de couleur clair, avec des broderies/dentelle. Il y en avait partout, mais aucun ne m'allait et surtout c'était souvent en polyester (alors que je préfère largement le lin / coton / viscose sur la peau). Bref, je suis reparti avec un marcel bleu nuit à paillettes en lin. 
Pourquoi? :
- le critère matière (lin) était le plus important pour moi
- la couleur reste sobre, dans ma palette actuelle, donc s’assortit facilement avec ce que je possède déjà
- il est sans manche (banco, je n'en avais pas)
- et loose (pile comme dans de nombreuses silhouettes de mon pinterest)
J'ai aussi trouvé 2 bagues pile dans l'esprit bohème et un fedora en laine parfait pour les 1ers frimas (ou les jours pluvieux d'été). 

Bref, j'ai collé à mon Pinterest et slow consommé, tout en étant satisfaite du rendu. Yeah!

(D'autres conseils Pinterest ici)


Et vous, pinterest, ça vous parle? Faites-vous une wishlist de soldes ou vous laissez vous porter par la vague?

vendredi 20 juin 2014

Analyse colorimétrique (II) : couleurs chaudes ou froides?

Après avoir découvert les différentes caractéristiques des couleurs, on va voir comment déterminer la meilleure température pour notre petite personne. Autrement dit, est-ce que vous portez mieux les couleurs chaudes ou froides  ?

Pour cela vous avez besoin d'un oeil avisé, d'un miroir, de la lumière naturelle et d'un teint démaquillé.

1) Observez vos cheveux et notez votre couleur et sa température
(attention! on regarde sa couleur naturelle!!)

Tons froids : blancs, poivre et sel, blond très clair et platine, blond et chataîn cendré










 Tons chauds : blond et chatain doré, blond vénitien, roux, auburn (tous les reflets avec une pointe de jaune ou orange)




 






Tons neutres : châtain, brun et noir sans reflets doré ou cendré










Vous avez du mal à déterminer votre couleur? Vous pouvez demander à votre coiffeur de vous préciser votre ton et sa hauteur. Les tons froids ont une base «  grise  » (cendré). Les tons chauds contiennent une pointe de jaune ou de orange.
Pour identifier vos reflets, l'idéal est d'être dehors en plein soleil : ils seront plus visibles.

2) Observez vos yeux et noter couleur et température

Pas évident? Aidez-vous de l'image pour comparer avec vos propres yeux.



Sur l'image, les yeux 1 à 8 ont une majorité de pigments froids (bleu, gris).
Les yeux 9 à 12 sont un mélange de chaud et de froid (pépites plus jaunes près de l'iris).
Les yeux 13 à 22 sont chauds.
Les 23 et 24 sont neutres.

3) Observez votre teint et notez sa température

Placez vous en lumière naturelle, avec une feuille blanche sous le menton. Si votre teint tire vers le rose -> froid, s'il tire vers le jaune -> chaud. Si vous avez du mal à le déterminer, il est probablement neutre.

4 ) Reprenez toutes vos réponses

Vous avez une majorité de teintes chaudes? Vous portez mieux les teintes chaudes.

Vous avez une majorité de teintes froides? Vous portez mieux les teintes froides.

Vous hésitez, vous avez une combinaison de teintes sans aucune qui ressortent vraiment? En général, la température des cheveux, puis du teint est plus importante dans l'effet que dégage le visage par rapport à la teinte des yeux.

Si vous avez par exemple des cheveux de teinte froide, un teint neutre et des yeux d'une teinte chaude, vous porterez sûrement plus facilement les couleurs froides et quelques couleurs chaudes dont la teinte est identique à celle de vos yeux.

Si vous hésitez, vous pouvez aussi essayer un mini test de drapping avec un tissu argenté et un doré (faute de tissu, une couverture de survie et un bout d'aluminium font l'affaire). Placez les alternativement sous votre visage, et observez.

Est-ce qu'avec une des deux couleurs votre teint paraît plus fade  ? Les imperfections ressortent plus ? Votre tête vous paraît «  détachée  » du tissu, il manque une harmonie  ? C'est la teinte à éviter  !
L'argent correspond aux couleurs froides, le doré aux couleurs chaudes.

Vous avez donc une première réponse concernant les couleurs à porter pour vous mettre en valeur. Prochainement, on verra comment choisir entre des teintes vives/ adoucies ou sombres/claires.



Et vous, avez vous déjà réalisé un test colorimétrique?

samedi 7 juin 2014

Concessions stylistiques et morphologie personnelle



Voilà deux looks que j'adule pour l'été.











Du blanc.

Du loose.

Facile à vivre.


Pourtant, pour me mettre en valeur, je devrais piocher dans les couleurs sombres, et l'ajusté.
Ce que j'ai fait en construisant ma garde-robe.

Sauf qu'en faisant le tour de ce que je possédais pour m'habiller, je me suis rendue compte que rien ne me faisait palpiter. C'est très fonctionnel, tout ou presque va avec tout, je peux le porter au travail et même en dehors. Je suis mise en valeur quand je le porte. 

Mais je me sens "pas tout à fait moi".

J'ai commencé à fouiner sur Pinterest, à collecter des images que je trouvais belles sans me dire aussitôt "ah mais non, cette coupe ne sera pas top sur moi" etc etc. Bref en ignorant ces freins que je me mettais. Et il est ressorti pas mal de looks comme les deux ci-dessus, majoritairement avec des couleurs claires et du loose.

J'ai essayé quelques tuniques en boutique. Trop large, je suis perdue dedans. Pareil pour certaines chemises.

Mon compromis, ça sera alors une chemise large oui, mais rentrée dans un short ou jean retroussé taille basse. Avec une grosse ceinture. Histoire d'attirer l'attention sur ce que je préfère chez moi.
Pour la tunique, peut-être une ceinture taille basse, sur les hanches.


Tout ceci reste à essayer en boutique pour voir. M'enfin c'est bon de (re)trouver.



Comment faire pour allier le style que l'on aime ET la mise en valeur personnelle? Est-ce que vous avez dû faire des compromis? Qu'est-ce que vous privilégiez?

mardi 3 juin 2014

Analyse colorimétrique (I) : théorie des couleurs

Comment trouver les couleurs qui nous flattent? C'est une question qui revient souvent. Certains sont intéressés, d'autres sceptiques ou totalement loin de ses préoccupations. Pourtant la couleur peut avoir un réel effet sur notre image. Pour apprendre à se mettre en valeur avec les couleurs, il y a une 1ère étape : percevoir les nuances entre les couleurs.

Avant de m'intéresser aux techniques de conseil en image, j'achetais et je portais les couleurs que je trouvais jolies, ou celles que ma mère me conseillait. Je ne pensais pas vraiment que la couleur que l'on porte près du visage... peut vous donner l'air de n'avoir dormi que 3 heures :) L'effet d'une couleur peut être flatteur... ou désastreux...



A gauche, Katy Perry porte des couleurs froides, vives, contrastées : parfait. A droite, un jaune chaud : on remarque d'abord son pull, après son visage...



En haut, ce mannequin porte une blouse ivoire très pâle, elle parait transparente. Alors qu'en bas, avec une blouse noire, son visage est mis en valeur.




Le sexy Michael Fassbender a un beau costume en haut. Mais on a l'impression que son costume prend le pas sur son visage : le gris est une couleur bien trop froide pour lui.  Au contraire, en bas, l'image semble plus harmonieuse, plus fondue , on le remarque davantage.
Est-ce que vous préférez que l'on vous remarque, ou que l'on remarque vos vêtements? L'idéal serait que l'on vous remarque (remember : se mettre en valeur).Et cela passe par le choix des bonnes couleurs. Alors comment les choisir? Avant tout, il faut comprendre qu'une couleur est définie par trois paramètres :
- la teinte (on parle de couleurs chaudes ou froides)
- la valeur (une couleur peut-être claire ou foncé)
- la saturation (une couleur peut être pure, saturée ou plus terne)


1) La température (ou teinte) d'une couleur
On distingue deux familles de couleurs : les couleurs chaudes et les couleurs froides.



Ce cercle représente la distinction chaud/ froid, souvent utilisé en peinture. Ce cercle est construit à partir des mélanges d'un nombre limité de pigments. Sauf que lorsqu'on achète un vêtement, les coloris sont presque infinis..!
On retiendra simplement qu'une teinte est relative à une autre. Le bleu n'est pas forcément froid! Si on lui ajoute du jaune, il peut devenir "un bleu chaud".

Bleu turquoise : teinte chaude
Bleu dur : teinte froide










Règle simple pour évaluer la teinte d'une couleur : plus on ajoute du bleu à une couleur, plus elle est froide. Plus on ajoute du jaune, plus elle est chaude.

2) La valeur d'une couleur
La valeur d'une couleur est sa "brillance". Plus une couleur a une valeur faible, plus elle est sombre. 
 
Rose clair
Rose sombre (je n'ai changé que la valeur de la couleur! Étonnant?)










3) La saturation d'une couleur
La saturation d'une couleur est sa pureté, l’intensité d'une teinte. Une teinte saturée est une teinte vive, intense. Une teinte désaturée (couleur adoucie) apparaît plus terne, grisée. 
 
Teinte saturée
La même teinte adoucie











Pourquoi cette partie théorique? Pour comprendre la relativité des couleurs...
Je déteste entendre dans les boutiques "le rouge va très bien aux brunes!" ou encore "le bleu électrique c'est difficile à porter". FAUX et FAUX. Tout dépend du rouge, du bleu, et des caractéristiques de la personne. Une brune avec des pigments chauds dans son teint portera surement mal un rouge trop froid... Le tout est de trouver la bonne nuance de rouge!
La bonne nouvelle c'est qu'en combinant ces trois paramètres (teinte, valeur, saturation) on obtient 12 palettes de couleurs. Et il y en a forcément une qui vous met en valeur!
J'avais déjà parlé de colorimétrie dans un autre post, en distinguant 4 palettes possibles (printemps, été, automne, hiver). Dans mon cas personnel, 4 palettes était trop limité, c'est pourquoi j'ai cherché un peu plus loin pour trouver une autre théorie des couleurs, plus complète et qui prend en compte ces trois critères.


Qu'en pensez-vous? Est-ce que vous faites attention aux couleurs dans vos achats? Est-ce que vous suivez plutôt vos envies? 


lundi 26 mai 2014

Les fripes, c'est chic!


Roza  a le sourire et les yeux pétillants lorsqu'elle parle, non pas de mode mais de style, et de beaux vêtements. Portrait d'une passionnée, fondatrice du blog Fripédélic que j'ai eu la chance de rencontrer dans son showroom à Bordeaux.
 
Fripédélic? Derrière ce nom aux connotations psychédéliques se cache d'abord une collection de vêtements. Roza chine depuis plusieurs années, elle adore l'idée d'une mode cyclique, dans laquelle il suffit de piocher pour ressortir LA bonne pièce, au BON moment. Elle arpente ainsi vide-greniers, friperies et traque des détails qui font sens pour elle et se sont perdus dans la fast fashion : matières naturelles, mix de couleurs, dentelle ou crochet... Elle associe ses pièces avec d'autres, plus modernes. A la faveur d'une baisse de son activité freelance, Roza commence à mettre en scène sa collection : quelques copines, un appareil photo et des looks, de jolis looks.

Car le talent de Roza est bien là : elle ne se contente pas de choisir les bonnes pièces, elle sait aussi comment les bousculer et les rendre tout à fait actuelles. Le bouche à oreille commence : "hé, dis, tu la vendrais pas cette jupe?" Un blog où elle vend ses pièces se crée tout naturellement : l'aventure Fripédélic commence!

Ce n'est pas un hasard si les tenues proposées sont abouties et modernes. Roza a une formation et une belle expérience en tant que styliste freelance depuis 8 ans maintenant. Elle puise son inspiration du côté des podiums, des salons professionnels, et même des blogs. Les blogs pointus, encore peu connus, ont sa faveur pour garder une longueur d'avance sur les tendances. Elle observe d'ailleurs avec l'explosion des blogs et du streetstyle un attrait plus marqué pour la mode. Les filles qui lui achètent des pièces recherchent souvent un look complet, pas le it-shirt du moment.

L'aventure se poursuit aussi dans la vraie vie. Roza a initié les réunions "Superwear". Une fois par mois, elle ouvre les portes de son showroom pour des ventes privées. Ambiance girly, thé et petits gateaux sont au rendez-vous. Une belle occasion pour voir les pièces en vrai, les essayer, comparer... Les filles sont de plus en plus nombreuses, séduites par la qualité des vêtements et leurs prix doux. Roza fait en sorte de maintenir les tarifs proches des grandes chaines... tout en sachant que ces vêtements qui ont parfois 30 ans d'âge sont en parfait état, avec une qualité bien supérieure à ce que l'on trouve dans le mass market.

Le conseil de Roza pour chiner sans être déçue? Suivre les tendances! Attention, pas comme un mouton, je ne répéterais jamais assez sur ce blog qu'il faut apprendre à se mettre en valeur... Plutôt en développant son goût pour l'histoire de la mode allié aux tendances actuelles. Trouver la bonne pièce ne s'improvise pas, il faut avant tout avoir l’œil aguerri pour ne pas tomber dans le piège de la vieillerie super vintage, mais super importable de nos jours!



Si vous n'avez pas le temps (ou comme moi : pas l’œil)

la prochaine réunion Superwear a lieu le DIMANCHE 8 JUIN. Come on!



lundi 19 mai 2014

Pourquoi est-ce si difficile de trier sa penderie?

On le voit.

On le dit.

"J'ai rien à me mettre" (alors que je suis devant un dressing plein à craquer).

Force est de constater que l'on porte en moyenne uniquement 20% des vêtements que l'on possède. Et plus on achète, plus on remplit, plus on risque de cacher des pépites au fond de son armoire.

Trier sa penderie, c'est parfois tomber sur des choses... anciennes....

Mais au fond, pourquoi c'est si difficile de trier? (et comment faire pour y arriver?)


- Oui, mais... je l'ai payé cher...
Oui, ce pull en cachemire m'a couté 250e. Mais il me donne un teint d'endive... Un achat cher mais qui ne sert à rien, puisque je me sens mal dès que je le porte. Est-ce que garder ce pull me fera récupérer mon argent? Non, bien sûr. Au contraire, je pourrais même le revendre. La seule chose qui me pousse à le garder c'est la culpabilité d'avoir dépensé autant. Et pourquoi garder sous les yeux un objet qui nous rappelle cette sensation? Non, franchement, à part le masochisme, je ne vois pas. Oust donc.

- Oui, mais... on me l'a offert...
Question plus délicate. Difficile de se débarrasser d'un cadeau, ou de quelque chose reçu en héritage. Encore une fois, n'est-ce pas la culpabilité qui nous fait le garder? Dans ce cas là, pourquoi le conserver?

- Oui, mais... on a toute besoin d'une petite robe noire...
Ah bon? Et si je déteste mes jambes? Je vais me forcer à en porter une? Alors que je pourrais me sentir bien mieux dans un pantalon noir avec une blouse fluide? Et si je porte mal le noir... Je pourrais plutôt racheter une robe beige, ou taupe, grise, ou marine? A t-on besoin de se faire dicter par la société ce que nous devons posséder?

- Oui mais... je n'ai pas le temps...
On court tous après le temps, de plus en plus. Après un 9 - 18h, une fois rentré, il y a plus exaltant que de trier un placard. Et si on changeait juste de point de vue? Passer de "grosse corvée" à l'anticipation du plaisir et de la facilité que l'on aura à s’habiller TOUS les matins en possédant moins de vêtements... N'est-ce pas motivant? Pour y arriver, pourquoi ne pas se fixer un petit objectif : aujourd'hui je trie les jeans, la semaine prochaine les tops...

- Oui, mais... mon poids fluctue...
Il serait dommage de se séparer de vêtements dont on pourrait avoir besoin plus tard. Depuis combien de temps mon poids s'est-il stabilisé? si cela fait quelques mois, il est temps de faire du vide. Et si vraiment j'hésite, pourquoi ne pas garder juste un ensemble d'une taille différente (par exemple : un top manches longues, un manches courtes, une veste, un pantalon). Cela laisse le temps de réévaluer sa garde-robe plus tard!

- Oui, mais... ça pourrait servir...
Mais est-ce que cela sert? Non? Depuis 1 ans? Ah, hmmm. Il se pourrait bien que cette veste non utilisé depuis deux saisons ne réponde pas à un réel besoin dans votre garde-robe (sinon, vous auriez réussi à la porter depuis un moment). Si c'est toujours difficile de s'en séparer, réfléchissez à la possibilité d'en retrouver une autre. Vous vous rendrez vite compte que peu de vêtements sont irremplaçables au final..!

- Oui, mais...c'est un souvenir...
La robe portée pendant un 1er rdv galant... Soupir... Ce n'est pas la perte de cette robe qui est embêtante, mais plutôt le souvenir, les émotions reliées à ce rdv plaisant qui nous parasitent. Garder cette robe ne fera pas revivre le moment, juste y repenser. Pourquoi ne pas la prendre une photo? La simple vision fera revenir en mémoire tout ces souvenirs plaisants, sans avoir besoin de conserver une robe de plus (qui ne nous va pas vraiment..)!


Et si votre dressing brûlait? Quelles sont les 10 pièces que vous rachèteriez? En prenant le problème à l'envers, vous pourriez bien identifier ce dont vous avez réellement besoin.

samedi 17 mai 2014

Conseils pour une garde robe minimaliste

Hier, je suis allée faire les boutiques avec une amie. Il faisait beau, température idéale, pas trop de monde (le bonheur du vendredi).
J'ai regardé, touché, disséqué des étiquettes. Une envie de printemps, de couleurs. D'imprimés.
Plus précisément, je cherchais une jupe, avec un imprimé jungle / fleurs hawaïennes (j'assume totalement cette envie sur une jupe, moins sur une chemise. Cf Magnum).

L'imprimé Hawaï, ca se porte avec certaines limites...

Quelques modèles ont retenu mon attention, mais sans passer à l'achat.

Je crois que dans ma quête d'essentiel, de style, je suis devenue difficile, plus exigeante (qualité, finition, matière).
Mais il faut reconnaitre une chose simple : moins de vêtements = tu portes ceux que tu as plus souvent. J'aime cette idée de consommer au final moins de ressources, d'acheter moins.

Sauf que c'est une idée, et que je reste une fille... changeante. Cette virée shopping m'a permis de comprendre que j'avais besoin de plus de changement dans ma garde-robe que je ne souhaitais l'admettre. De beaux basiques oui. Mais mon pull en cachemire gris que j'ai porté tout l'hiver (au sens littéral du terme, puisque je n'ai qu'un autre gilet chaud) j'en ai marre de le voir. D’où cette envie de neuf et d'imprimés.

Que faire de ce désir, comment concilier minimalisme et envie de changement?
Je ne pense pas que trop se frustrer soit pertinent. L'habillement doit rester un sujet léger, qui permettre de se sentir juste bien = sans investissement démesuré (le pouvoir magique du top qui rend ultra bonnasse n'existe pas) ni total désinvestissement (l'impression que l'on fait aux autres passe en grande partie par notre image).

J'ai trouvé un début de réponse avec Béa Johnson. Béa est une française immigré aux US. Elle s'est donné comme défi de diminuer drastiquement sa production de déchets (elle vit avec son mari et ses 2 enfants et... ils produisent l'équivalent d'une poubelle par.. AN).
Paradoxalement, elle a aussi fait des études dans la mode où elle a appris créativité et l'art d'assembler des tenues (et non créer des tendances éphémères!). Je trouve qu'elle sort du cliché de l'écolo hippie s'habillant en guenille. Elle a réduit sa garde robe au minimum : une trentaine de pièces au total, pour s'habiller pour une année. Mais pour satisfaire aussi son goût de nouveauté, elle fait du shopping 2 fois/an : à l'entrée de l'automne et à l'arrivée du printemps. Pour un vêtement acheté, un sort. Et la quasi totalité vient de fripes. Les vêtements sortis de sa garde-robe, s'ils sont en bon état, sont donné à des associations / friperies etc. 

Les intérêts?
- Les vêtements ont déjà été produits : pas de ressources naturelles gaspillées en plus
- Il  y a tout de même un certain turn over, qui permet de créer de nouvelles tenues
- Le temps passé à faire du shopping diminue... ce qui laisse place à d'autres activités
- Peu de vêtements = peu d'encombrement = mini valise pour les vacances et mini placard au quotidien

Vous vous demandez comment appliquer ce modèle, cela vous semble trop éloigné de votre façon de consommer? Pas besoin de tout changer!
- Un 1er pas peut être de privilégier d'abord les friperies, les dépôts ventes lorsque vous cherchez une pièce
- Apprenez à mettre en valeur votre morphologie : choix des formes, des couleurs, des imprimés!
- Faites du tri dans votre armoire... Si vous ne savez pas ce qu'elle contient, il est probable que vous achetiez tout et surtout n'importe quoi
- Identifier et lister ce qui vous manque en fonction de vos activités


Alors, seriez-vous prêts pour ce changement?